Le rucher Saint Gervais  
  les Avettes de Patrick 
L'apiculture
Je vais aborder, ici, l'apiculture telle que je la pratique.

Avant d'aller plus loin, je ne rappellerai jamais assez qu'il y a autant d'apicultures qu'il existe d'apiculteurs. Chaque apicultrice, chaque apiculteur conduit ses colonies selon les connaissances qu'elle ou qu'il a acquises souvent auprès d'autres api qui tenaient leur savoir d'autres plus anciens tout en y ajoutant leur sauce personnelle.
Au final, un tel vous dira ne pas utiliser de grille à reine alors qu'un autre ne posera jamais ses hausses sans grille à reine ; un tel ne jurera que par ses ruches Langstroth alors qu'un tel autre vous dira que seule les Warré sont les meilleures ; un tel affirmera ne traiter qu'avec tel ou tel produit alors qu'un tel autre rejettera toute idée de traitement, etc, etc, etc.
Pour faire court, tous ont à la fois raison et tort !
Raison, car ils appuient leur dires sur leur pratique éprouvée.
Tort, car ils oublient bien souvent d'aborder les détails qui font la différence. Je m'explique par un exemple. Mettre une grille à reine sur une Langstroth (54,16 litres de volume) peut effectivement favoriser l'essaimage. Par contre, dans une Dadant 10 cadres (66,65 litres de volume) voire mieux dans une 12 cadres (77,50 litres de volume) la reine aura suffisamment de place pour sa ponte sans être freinée par la pose d'une grille à reine.

Je ne prétends donc donner ni conseil ni leçon, mais seulement vous faire partager ma façon de mener l'élevage des abeilles. Elle n'est certainement pas la meilleure mais pour l'instant c'est celle que je pratique tout en l'aménageant au fil de mes échanges, lectures, apprentissages et rencontres. Elle me convient assez !

Dernière précision, j'ai retranscrit les bases de conduites partagées par tous à partir d'ouvrages de référence ou de sites Internet sur l'apiculture faisant référence.