Le rucher Saint Gervais  
  les Avettes de Patrick 
Le miel
Il est certainement le seul aliment qui n’existe pas en l’état dans la
nature et qui n’est pas fabriqué par l’homme. C’est un aliment et
même le seul aliment entièrement naturel, qui, du producteur l’abeille,
au consommateur, vous et moi, ne subit aucun traitement, aucune
transformation, aucune adjonction. Pour arriver dans un pot de miel
il aura fallu, avant la ou les récoltes annuelles, tout le travail ardu et
attentif du berger des abeilles à maîtriser, dans un rucher, quelques millions
d’abeilles, à veiller au bon état sanitaire des ruches et au bien-être de leurs occupantes.

Dans l'Union Européenne et donc en France, le miel est un produit encadré et clairement défini par la directive n°2001/110/CE et le décret français n°2003-587 du 30 juin 2003 (J.O.R.F. du 02/07/2003) :

« Le miel est la substance sucrée naturelle produite par les abeilles de l’espèce Apis mellifera à partir du nectar de plantes ou des sécrétions provenant de parties vivantes des plantes ou des excrétions laissées sur celles-ci par des insectes suceurs, qu’elles butinent, transforment en les combinant avec des matières spécifiques propres, déposent, déshydratent, entreposent et laissent mûrir dans les rayons de la ruche. A l’exception du miel filtré, aucun pollen ou constituant propre au miel ne doit être retiré, sauf si cela est inévitable lors de l’élimination de matières organiques et inorganiques étrangères ».

Tout produit ne répondant pas à cette définition ne peut recevoir la dénomination de vente «miel».

Le miel est constitué essentiellement de nectar prélevé au cœur des fleurs.
Avant de transformer ce nectar en miel, les abeilles vont s'en servir, notamment, pour produire la cire nécessaire à la construction des rayons et des alvéoles. Il faut entre 6 et 12 kg de nectar pour produire le kg de cire qu'elles auront besoin pour construire l'ensemble de leurs rayons.

Le miel produit à partir du nectar est concentré par les abeilles pour obtenir une teneur en sucre et surtout en eau de 18%. Pour arriver à ce résultat, les magasinières ingurgitent le miel et le régurgitent, régulièrement, tout en y ajoutant divers enzymes et tout en le déplaçant, d'alvéole en alvéole.
Au fur et à mesure de ce processus, le miel est stocké dans les zones les plus chaudes de la ruche. Il peut ainsi être conversé des mois voire des années et fournit, durant l'hiver et en l'absence de floraison, la nourriture indispensable à la survie de la colonie.

Les abeilles élaborent également le miel à partir d'exsudats sucrés produits par certains parasites des plantes et des arbres ainsi qu'à partir des sudations de sève aux endroits piqués par ces parasites. Ce miel prend alors le nom de miellat quand il est exclusivement produit à partir de ces sécrétions. Sinon, il est mélangé au miel produit à base de nectar.

Quelques chiffres :
Le jabot de chaque abeille a une capacité de 40 microlitres qui peut être rempli de nectar en une demi-heure. Il faudra des centaines de trajets à l'abeille pour rapporter à la ruche quelques grammes de nectar.
Ainsi, la production de 1 kg de miel va nécessiter 30.000 km d'aller et retour, plusieurs millions de fleurs butinées et mobiliser 10.000 abeilles. Lorsque l'on sait qu'une colonie, en pleine santé, peut produire en plus de ses réserves, un surplus récoltable de 15 à 20 kg, nous penons alors conscience des capacités de ce petit insecte. 
Au plus fort de la saison mellifère, chaque colonie pourra compter jusqu'à 100.000 individus !

Au-delà de la capacité productive de chaque colonie, les caractéristiques du miel, son goût notamment, seront différentes d'une zone de butinage à une autre. Ces caractéristiques, pour une même zone, vont aussi variées, d'une année sur l'autre, en fonction des saisons et des variations météorologiques (abondance ou raréfaction des pluies, chaleur, gelées tardives, etc). Nous pouvons ainsi comparer le miel au vin, divers, varié et toujours unique.
Section de miel en rayon,
la nature à l'état pur !
Ce produit est également appelé miel en brèche ou gâteau de miel. Il s'agit de portions de rayon de miel qui sont retirées des ruches sans aucune autre manipulation que celle de les placer, telles quelles, dans leur emballage.

Une amorce de cire biologique est introduite à partir de
laquelle les abeilles vont construire la section.
La cire produite par les abeilles sans apport extérieur
est comestible.

Un produit rare pour les connaisseurs !

Tel qu’il sort de la ruche…Avec sa propolis déposée
à la surface des alvéoles pour protéger le contenu
des cellules. Avec la présence de pollen dans ce miel
non filtré. Et avec sa cire qui apporte bienfaits pour la
peau et le transit intestinal. 
A déguster tel quel à la cuillère. 
 
Vous avez ainsi un miel qui conserve toutes ses saveurs,
ses vitamines et oligoéléments.
Vous savourez un produit 100% naturel, non filtré, tel que
les abeilles l'ont élaboré et stocké, accompagné de sa
belle cire vierge et comestible. Il s'agit-là d'un produit
rare et d'exception pour les connaisseurs et d'un régal à
découvrir par les amateurs de douces saveurs.

Ce miel est plus long à produire d'où son coût plus élevé
que le miel en pot. Mais ses qualités gustatives dépassent
largement le miel en pot qui a subi manipulations, extractions mécaniques et filtrages.





Le miel cristallise naturellement

C'est un phénomène à prendre en compte. Sans traitement spécifique, le miel, liquide lors de l'extraction, va cristalliser naturellement et donc durcir plus ou moins rapidement selon les origines florales des nectars butinés. Cette cristallisation n'a aucune conséquence sur la qualité du produit qui conserve tous ses bienfaits. 
Pendant la cristallisation, une fine pellicule peut apparaître à la surface. Il s'agit de microbulles qui remontent. Ce phénomène est tout aussi naturel et ne nuit nullement à la qualité du miel.

De nos jours, pour satisfaire certains consommateurs, les miels commercialisés sont souvent chauffés (ce qui peut altérer leur qualité) et/ou modifiés afin de les rendre crémeux, plus "présentables" et plus "faciles" d'utilisation.
Vous ne trouverez pas ces miels chez moi.
La récolte et l'extraction