Le rucher Saint Gervais  
  les Avettes de Patrick 
Cueilleur d'essaims d'abeilles
Afin d'augmenter mon nombre de ruches, mais aussi pour remplacer les pertes, je recueille les essaims.
Si vous habitez une commune proche de Beaumont de Pertuis, dans le Vaucluse, les Alpes de Haute-Provence ou des Bouches du Rhone, et que vous découvrez un essaim dans votre jardin, sur une branche d'arbre, etc., contactez-moi. 
J'évaluerai avec vous si cet essaim peut être recueilli. 



Un essaim ne reste sur son emplacement qu'une voire deux journées. Après et avec un peu de chance, il ira se loger dans une infractuosité. Mais Il faut savoir que de nos jours de tels essaims ont peu de chance de survivre seuls dans la nature.
Je consacre une page à l'essaimage sur mon site. Vous pouvez la consulter.
Mon numéro de téléphone : 06.16.66.58.23 
Récupération d'essaims d'abeilles dans les habitations
Je n'interviens plus pour essayer de récupérer des essaims qui se sont logés dans les habitations, sous une toiture, dans une cheminée, etc.
La plupart du temps le nid et la colonie sont détruits et il est très hasardeux de récupérer la reine qui peut permettre de sauver les abeilles restantes. A chaque fois, j'ai plus l'impression d'agir en désinsectiseur plutôt qu'en apiculteur.

Les abeilles sont inoffensives et ne piquent que très rarement les personnes qui vivent dans leur environnement. De plus, les nids sont souvent situés à plus de deux mètres du sol et dans ce cas, prenant leur envol à l'horizontale, il n'y a aucun risque de voir une abeille percuter une personne.
Donc, laisser-les vivre et accepter de partager un petit bout de votre demeure avec elles !

Une colonie installée entre un volet et une fenêtre
La seule situation qui peut poser problème est quand nos avettes ont décidé de s'installer entre un volet et une fenêtre. Là, je comprends la gêne occasionnée. Si j'interviens ce ne sera que contre un dédommagement financier. Mais dans cette situation, surtout si la colonie est installée depuis plusieurs jours, sachez qu'il sera difficile d'espérer récupérer la reine, qu'il y aura d'énormes pertes et que je ne serai pas sûr de sauver cette colonie.
Que faire lorsque l'on voit un essaim dans la nature ?
  • Contactez rapidement un apiculteur, cet essaim risque fort de ne pas survivre s'il ne trouve pas un endroit sûr où se loger. Sachez que, de nos jours, à cause de l'activité humaine, ces endroits sûrs se font de plus en plus rares !
  • Ne paniquez pas ! Un essaim en grappe n'est pas agressif, il est inoffencif. Les abeilles sont gorgées de miel et ne piquent plus.
  • N'essayez pas de le faire fuir vous risqueriez alors de le rendre agressif ou de le détruire. Les abeilles sont en péril est notre rôle est de les protéger. Elles sont un bienfait pour la nature et donc pour l'homme !
  • Contactez un apiculteur. Les abeilles étant une espèce protégée les pompiers ne se déplaceront pas.
  • Si vous êtes proche de Beaumont de Pertuis, dans le Vaucluse, les Alpes de Haute-Provence ou des Bouches du Rhone, contactez-moi.
Si vous n'êtes pas dans mon secteur, voici le lien vers deux sites qui proposent une liste d'autres cueilleurs d'essaims, à travers la France, mais également en Belgique :
Vidéos de récupération d'essaims :
La récupération de mon tout premier essaim :
Récupération d'un essaim qui s'est logé entre le volet et la fenêtre d'une batisse. La colonie a commencé à y construire son "nid".
Récupération d'un essaim à l'aide d'un drap posé au sol :